Press "Enter" to skip to content

Une IA peut-elle attraper la covid-19 ?

Lancé comme une boutade par un ami, nous nous sommes demandé si une IA pouvait être infectée par la Covid-19.

La question semble, si ce n’est idiote, parfaitement futuriste. Et pourtant… pourtant on peut y apporter deux réponses, qui vont peut-être vous surprendre.

Un peu de perspective…

La covid-19 a fait plus de 2,2 millions de morts dans le monde. De nombreuses forces techniques et médicales se sont engagées pour lutter contre cette pandémie.

Et naturellement, la technologie tente de contribuer à sa manière. On se souvient notamment des nombreux articles sur l’apport de l’intelligence artificielle pour détecter les cas de covid-19 sur les radiographies, pronostiquer l’évolution des courbes d’infection ou déployer des algorithmes en bioinformatique pour accélérer la mise au point de son vaccin, comme Moderna l’a fait.

Aussi, de nombreux organismes officiels, ou bénévoles ont mis au point des chatbots chargés de répondre aux questions du grand public qui sur les symptômes, qui sur les gestes barrières.

Comme je vous l’ai expliqué lors de l’épisode 5 de ce podcast, un chatbot tire la pertinence de ses réponses des algorithmes d’intelligence artificielle qui l’équipent.

L’intelligence artificielle est non seulement utilisée pour interpréter les questions des utilisateurs, mais elle est aussi souvent une source de connaissance pour le chatbot.

Si les chatbots primitifs sont en effet construits sur une base de données interne statique, un peu comme une super F.A.Q, les plus récents chatbots exploitent des flux de données qui sont sans cesse actualisés par de nouvelles informations. Ces informations sont modelisées, évaluées pour que les évaluations de l’IA soient les plus pertinentes.

Alors, une IA est-elle sensible à la Covid-19 ? Non, évidemment !

Alors, à force de fréquenter les humains, une IA peut-elle attraper la covid-19 ? Première réponse de bon sens : non, pas du tout.

Il en va de même pour un chatbot équipé d’une IA: un robot, insensible à la biologie, ça ne tombe pas malade, c’est évident.

Au contraire même, il peut assister de bien des manières les hommes en proie à cette pandémie.

Par exemple, un chatbot peut être utilisé pour conseiller vos collaborateurs sur les mesures sanitaires à prendre durant cette période de confinement ou de télétravail.

Un chatbot peut aussi soulager vos équipes face aux questions des clients, en particulier si ses membres sont partiellement touchés par l’épidémie.

Certaines compagnies d’assurances, d’épargne, de crédit-bail ont d’ailleurs enrichi leur chatbot de tout un nouveau pan de connaissances sur les conséquences de la covid-19.

On repose la question : une IA est-elle sensible à la Covid-19 ? Oui, bien sûr !

On pourrait énumérer des exemples à l’envie… mais changeons maintenant de point de vue. Et affirmons le : oui… une IA peut attraper la covid-19. Voici comment.

Je vais vous donner trois exemples.

Premier exemple, Instacart est un service en ligne capable de prédire avec une exactitude de 93% si tel produit sera disponible dans telle supérette de quartier. En mars 2020, son intelligence artificielle a perdu toute pertinence, avec un score de fiabilité tombant à 61%.

La raison ? Le changement soudain des consommateurs face à la Covid-19. Tout le monde s’est rué sur le papier toilette, les oeufs ou la farine. Les comportements de consommation changeaient radicalement. Impossible pour l’intelligence artificielle de donner à ses utilisateurs aucune réponse fiable !

Second exemple, la prédiction du volume des passagers : avec une chute de l’activité aérienne de 90%, sans compter les avions retardés, impossible pour les métiers du frets et du transport de s’appuyer sur aucun système de logistique, de gestion commerciale, basés sur l’intelligence artificielle.

Troisième exemple, Getty Images propose un banque de 200 millions de photos et vidéos. Chaque photo est taguée. L’intelligence artificielle est utilisée pour qualifier les photos, sur la base d’une analyse automatique du contenu. A l’irruption de la Covid, l’intelligence artificielle chargée de ce travail a dû tout revoir.

La Covid-19 bouleverse les modèles IA

En effet, depuis le début de l’épidémie, un homme avec un masque sur le visage n’est pas forcément un chirurgien, ou un black-block en lutte contre le capitalisme !
Et la scène ne se passe pas à l’hôpital, ni dans la rue lors d’une manifestation !

Tout l’étiquetage réalisé par l’intelligence artificielle devenait potentiellement erroné.

Ainsi, explique Adrea Gagliano, patronne des Datasciences chez Getty Images, la photo d’un père travaillant sur son PC portable pendant que son fiston joue à côté était jusqu’alors taguée par l’intelligence artificielle comme « loisir » ou « relaxation »,

On comprend tous que le modèle mathématique sur lequel reposait l’intelligence artificielle a dû être revu pour faire entrer de nouveaux comportements et de nouveaux modes de vie, comme le télétravail.

Alors oui, disons-le, en ce sens, l’intelligence artificielle peut être infectée par la covid-19. Et le vaccin numérique est simple mais fastidieux : il consiste à corriger les algorithmes de l’IA, et superviser ses jugements pour l’aider à s’adapter au monde humain et à ses incertitudes.

Si vous souhaitez réagir ou poser des questions, n’hésitez pas à me contacter via le site de chatbot-strategie.com.

Si vous avez aimé, eh bien, abonnez-vous, suggérez-nous de prochains sujets, et partagez ce podcast et votre passion pour les chatbots !

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mission News Theme by Compete Themes.